Posts on août 2016

Le vin et Bordeaux

L’histoire des vins de Bordeaux commence au 1er siècle après Jésus Christ avec l’apparition du Vitis Biturica qui est l’ancêtre du Cabernet.

Pendant la période anglaise, les Bordelais monnayent leur loyauté contre des privilèges fiscaux et commerciaux. Ces privilèges royaux permettent d’approvisionner généreusement l’Angleterre en «claret» (sorte de rosé foncé ancêtre des bordeaux rouges).

Au 17ème siècle, les hollandais vont s’intéresser aux vins de Bordeaux et stimuler la création des premiers grands vins dont le célèbre « Ho-Bryan » (Haut-Brion), ils développent les aspects techniques (cépages, travail des sols pour améliorer la qualité).

L’apparition de grands crus propres à la région bordelaise date du XVIIIe siècle.

Aujourd’hui, 97% de la production du bordelais est commercialisée sous AOC.

La cité du vin

Ouvert en juin 2016, ce bâtiment futuriste sur les bords de la Garonne se revendique comme le plus grand musée du monde consacré au vin. Un bâtiment de 8 étages dont 4 étages à la disposition du public.

Le rez-de-chaussée et le 1er étage sont accessibles sans billet. C’est la mauvaise nouvelle du jour… le prix de l’entrée est de 20 euros (10% de remise avec le city pass), mais vous en aurez pour votre argent et cerise sur le gâteau vous aurez droit de déguster un verre de vin au 8ème étage.

Nous avons commencé la visite par le 2ème étage, ensuite l’exposition temporaire au 1er étage, direction le rez-de-chaussée pour grimper, avec l’ascenseur, au Belvédère.

Le 2ème étage-Le parcours permanent :

Muni d’un outil unique au monde « le compagnon de voyage », un casque auditif et interactif qui se déclenche à proximité de chacune des étapes, c’est sur 3000 m2 et que vous allez être immergés dans l’univers du vin.

Tour du monde des vignobles avec la projection, sur 3 écrans géants et le sol, d’images des vignobles.

Parmi les incontournables du parcours « la table des terroirs », une table tactile qui présente 50 vignerons, leur travail, leur propriété.

Le « Buffet des 5 sens » de jolis cloches pour sensibiliser votre odorat et votre vue au décryptage des odeurs et des couleurs.

L’animation « A bord » qui permet d’embarquer virtuellement sur un bateau pour une traversée des mers aux côtés des marchands de vins.

Au total c’est 19 espaces thématiques qui vous sont proposés. Prévoyez au moins une demi-journée, car le temps file très vite …

1er étage :

La première exposition est consacrée à la photographe Isabelle Rozenbaum qui présente 88 photos sur le chantier de la cité du vin.

Le Rez-de-chaussée-La Cave de Latitude20 :

C’est une véritable cave d’Ali Baba avec ses 14 500 bouteilles dont 120 crus de Bordeaux, 130 vins de France, 500 vins du monde et des prix allant de 5 € à 2590 €. Des vins qui viennent de plus de 70 pays, comme du vin de Syrie, d’Ethiopie, de Namibie, du Pérou, de Bali ou encore de Tahiti.

Pour l’anecdote, il y a du vin de Savoie une bouteille de Jacquère… oups j’ai oublié le nom du propriétaire.

Le 8ème étage-Le Belvédère :

A 35 mètres de haut ! La vue sur Bordeaux est à couper le souffle et vous donnera l’occasion d’admirer le fleuve et la mutation du quartier. Inclus dans le billet, une dégustation d’un vin parmi une sélection de 20 vins du monde.

http://www.laciteduvin.com/fr
?autoplay=1

Saint Emilion

A 45 minutes de Bordeaux, le village médiéval de Saint Emilion est internationalement connu pour ses vins. C’est le premier vignoble à avoir été classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre de  » paysage culturel « . Mais Saint Emilion c’est aussi un très beau village construit en amphithéâtre, où la lumière sait mettre en valeur les belles et vieilles pierres. La cité possède plusieurs monuments L’église monolithe, l’église collégiale avec son cloître, le cloître des Cordeliers, la tour du château du Roy que l’on peut visiter. Nous avons arpenté ses ruelles et à chaque tournant une découverte : une belle maison, un lavoir et des escaliers. Nous nous sommes également promenés dans le vignoble et la beauté des paysages est digne de sa réputation.

Difficile de résister à l’achat de quelques bonnes bouteilles,  des cavistes en veux-tu en voilà… normal nous sommes dans un des temples de Bacchus.

Nous avons pris le Tuk-Tuk Tour de la gare à Saint Emilion. Ils proposent également des visites commentées « La route des Grands Crus », un moyen  de locomotion insolite pour ménager vos pieds.

http://www.saint-emilion-tourisme.com/fr/3-que-hacer/21-unesco/207-saint-emilion-tuk-tuk-tour.html

Le 17 août 2016

Bordeaux

Bordeaux doit sa richesse et sa célébrité à l’eau et au vin mais aussi à des personnages célèbres dont les plus emblématiques sont Aliénor D’Aquitaine et l’intendant Tourny.

L’eau

La Garonne, ce fleuve navigable, a permis le transport de nombreux produits agricoles à commencer par le vin. L’estuaire de la Gironde qui va lui donner un accès à l’océan Atlantique et à la Mer Méditerranée, va permettre à Bordeaux de devenir dès l’antiquité un port important.

Au XVIIIe siècle, Bordeaux va vivre son « âge d’or », grâce au commerce triangulaire vers l’Afrique et les Antilles (Bordeaux fut le deuxième port négrier français).

Le Vin

La ville qui porte le même nom que son vin lui doit une grande part de sa notoriété internationale.

Aliénor d’Aquitaine

Aliénor d’Aquitaine va épouser en seconde noces d’Henri Plantagenêt qui va devenir Roi d’Angleterre. Cette union va rattacher l’Aquitaine à la Couronne d’Angleterre.

Pendant trois siècles, des relations maritimes étroites voient le jour avec les îles britanniques et les pays nordiques. On exporte des vins et on importe des draps et du blé.

Le Marquis de Tourny

Afin de rendre la Ville plus attrayante et attirer les riches marchands de vin d’Angleterre, d’Amsterdam, d’Allemagne et du Danemark, des grands intendants, dont le célèbre marquis de Tourny, vont embellir la ville.

De nombreux bâtiments de la cité médiévale seront détruits : percée des cours, création des jardins publics, construction du Grand-Théâtre, de la Place de la Comédie et la Place de la Bourse… C’est à cette époque que date la création du quartier des Chartrons, véritable QG du négoce du vin.

Aujourd’hui, Bordeaux possède un ensemble architectural du 18éme d’une exceptionnelle cohérence.

Bordeaux aujourd’hui

Il y a encore quelques années, Bordeaux c’était sale, noir, peu fréquentable…

En 1997, la mairie de Bordeaux lance un vaste programme de rénovation : ravalement des façades de 236 immeubles sur 2,5 kilomètres afin qu’ils retrouvent leur blondeur, aménagement des quais en bord de Garonne, requalification des espaces urbains, mise en place du tramway.

Aujourd’hui Bordeaux est devenu une ville accueillante et festive où l’architecture est mise en valeur et les piétons favorisés.

En 2007, l’inscription de Bordeaux sur la liste du Patrimoine Mondial Unesco a marqué la reconnaissance de la valeur et de l’unité patrimoniale. La zone classée correspond à l’intérieur des boulevards, jusqu’à la Garonne incluse. Elle s’étend sur 1 810 ha, soit près de la moitié de la superficie de la ville. Cette inscription au patrimoine mondial a eu un effet plus que bénéfique sur la fréquentation touristique.

Se balader, découvrir et visiter Bordeaux

Vous ne pouvez visiter Bordeaux sans vous balader le long des Quais. A pied, en tramway, en vélo… A moins que vous ne préfériez le bateau, vous avez l’embarras du choix. Le city pass est un bon moyen pour connaître l’histoire de Bordeaux car en plus des visites guidées, vous aurez accès gratuitement à presque tous lieux incontournables de la ville.

http://www.bordeaux-tourisme.com/

Quelques adresses

Le canelé Baillardran

Je n’ai goûté que les canelés Baillardran et je n’ai pas été déçue, avec un bon café un vrai régal. Vous trouverez des boutiques Baillardran dans tous les coins du centre historique, à la gare et à l’aéroport. Bon cela fait un peu chaîne … peut-être un peu cher le café/canelé mais on paye aussi le décor.

Quai des marques

Hangars 15 à 19 Quai des Chartrons, je n’ai pas trop fait les boutiques mais nous avons déjeuné au « Makila Kafé », une table en bordure de la Garonne, un plateau de fruits de mer et un bon vin, un service efficace et avec le sourire.

Line et Lune

Un peu par hasard, je suis tombée sur cette boutique rue des Remparts, et surprise les bijoux sont réalisés sur place par deux créatrices.

Les bijoux sont beaux, dorés à l’or fin ou  argentés à l’argent fin. Les perles utilisées sont en verre, cristal de verre, agate, jade, céramique, nacre. Tous ces bijoux sont déclinés en plusieurs couleurs et les prix raisonnables.

Bientôt un site internet pour l’instant leur Facebook : https://www.facebook.com/lineetlune/

Le 13 août 2016