les articles de la catégorie "Mes adresses préférées"

Mon week-end en Alsace

Chalets en bois, dégustation de marrons, de pain d’épice et de vins chauds, objets artisanaux et décorations lumineuses… Voilà l’univers féérique des marchés de Noël. Originaires d’Allemagne, c’est en Alsace qu’ils sont apparus pour la première fois en France. Si aujourd’hui, toutes les villes de France ont leurs marchés de Noël, c’est toujours en Alsace que l’on trouve les plus beaux marchés de Noël.

Colmar

En temps normal, cette petite ville, attire pour son patrimoine architectural et historique. Mais lorsque Noël pointe son nez, les lieux deviennent encore plus magiques.

Pas de chalets mais des maisonnettes toutes simples. Propriétés de l’office du tourisme, elles abritent chaque année, les 180 exposants, des cinq marchés de Noël. Disposées à touche-touche sur les places les plus emblématiques de la ville elles permettent de partir à la découverte du centre historique.

C’est avec une guide que nous avons découvert le centre historique avec ses bâtiments datant du Moyen-âge au 19ème siècle. Les Maisons à colombages imbriquées comme des Lego et les élégantes demeures de pierre, toutes les façades se parent de décorations et participent à la magie de Noël. En plus des beaux bâtiments il faut admirer les enseignes qui sont de véritables œuvres d’art. Un incontournable à Colmar c’est la « Petite Venise », c’est le nom donné au cours de la Lauch.

Nous avons visité les lieux où vécu Bartholdi. C’est la célébrité locale, ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant une de ses œuvres est mondialement connue puisque il s’agit de la statue de la liberté de New York.

http://www.noel-colmar.com/fr/
?autoplay=1

 

Ribeauvillé

Le second marché que nous devions visiter était celui de Ribeauvillé. Malheureusement, un samedi de décembre pendant un week-end médiéval, il était impossible d’avancer dans la rue principale… mais les décors sont superbes et l’animation originale.

http://www.ribeauville-riquewihr.com/manifestations/noel-alsace.htm

Château du Haut-Koenigsbourg

C’est sous la neige que nous avons visité le château du Haut-Koenigsbourg… nous n’avons pas pu profiter de la vue sur la  plaine d’Alsace mais c’était magique malgré le froid.

Un château fort du moyen âge restauré en 1900, sous Guillaume II, et qui va devenir un symbole pour rappeler l’appartenance germanique de la région.

Ce château a servi de décor au film « La Grande Illusion »  de Jean Renoir.

http://www.haut-koenigsbourg.fr/fr/

Strasbourg

Strasbourg revendique le titre de Capitale de Noël et ce n’est pas une arnaque. Le marché de Noël de Strasbourg c’est le plus grand marché de Noël d’Alsace, avec ses 300 chalets répartis sur 11 sites, mais c’est aussi un des plus vieux d’Europe. Il y a plus de 400 ans que l’artisanat et la gastronomie se côtoient sur ce célèbre marché de Noël.

Les marchés de Noël sont disséminés dans toute la ville. On ne reste pas longtemps sans en croiser un, et on n’a pas l’impression de faire une overdose. La répartition des sites permet de visiter Strasbourg de façon très sympa.

La ville regorge de très belles décorations de Noël. Certaines façades rivalisent de créativité. Le Grand sapin de la place Kléber est effectivement très beau mais c’est la nuit que l’on peut le mieux l’admirer lorsque toutes ses décorations se détachent sur le ciel nocturne.

Si les stands sont assez communs, il n’y a rien de transcendant. Des biscuits de Noël, de la nourriture, des décorations de Noël (jolies certes), et à part ça, pas grand-chose d’autre. Je n’ai rien vu de très original mais je n’ai pas pris le temps de trop regarder…c’est tout de même le plus beau marché de Noël que j’ai jamais vu. Je vous recommande vraiment d’aller faire un tour à Strasbourg pendant cette période, pour la beauté de la ville et de ses façades décorées ! Strasbourg est juste magnifique à Noël.

Je ne suis pas repartie les mains vides j’ai acheté dans une pâtisserie des bretzels, un kouglof et du pain d’épice. Dans un chalet, j’ai trouvé de la confiture made in Ardèche.

https://noel.strasbourg.eu/

Un break viticole

Comme Alsace rime avec Riesling, Pinot Gris, Gewurztraminer, impossible de ne pas ramener quelques bonnes bouteilles, nous nous sommes arrêtés à la maison Louis SIPP  à Ribauvillé et HUBER et BLÉGER à Saint-Hippolyte.

http://www.sipp.com/

https://www.huber-bleger.fr/

Mes adresses

Hôtel Restaurant aux Ducs de Lorraine à Saint-Hippolyte

Un hôtel aux charmes des années 70 mais des chambres spacieuses, il est situé en plein cœur du vignoble alsacien, au pied du château du Haut-Koenigsbourg.

Une restauration classique avec des mets régionaux… bon, copieux et efficace.

La Maison Kammerzell à Strasbourg

Réputée dans le monde entier, la célèbre Maison Kammerzell est connue pour son architecture renaissance et pour ses choucroutes dont la fameuse Choucroute de 3 Poissons du grand chef Guy-Pierre Baumann. C’est un peu l’usine surtout pendant la période du marché de Noël… mais la choucroute est vraiment très bonne.

https://www.maison-kammerzell.com/

Le 19 décembre 2017

 

Bonneval sur Arc

Le village le plus célèbre et le plus connu de la Haute Maurienne c’est Bonneval sur Arc.

Situé dans le Parc national de la Vanoise, au pied du col mythique de l’Iseran, Bonneval-sur-Arc, est le dernier village de la Haute-Maurienne.

Si Bonneval sur Arc a gardé son charme d’antan, il le doit un peu à la chance car il n’a pas été détruit durant la dernière guerre comme Bessans ou Lanslebourg. Mais il le doit également à un homme Gilbert André, longtemps Maire du village, qui dès les années 1955 va militer pour la création du parc de la Vanoise. C’est sous son impulsion, que les habitants de Bonneval vont préserver ce site en bannissant les poteaux électriques et les antennes sur leurs toits. Il va également œuvrer à la renaissance du village grâce à la fromagerie, l’artisanat et la station de ski.

Ce village de carte postale est classé dans les plus beaux villages de France. Certes on peut émettre quelques réserves le village prend par endroits, une « patine antiquaire » un peu artificielle, peut-être sous la poussée des touristes du dimanche. Mais globalement c’est une réussite et depuis plus de trente ans, le développement touristique a permis à la population de croître à nouveau et 250 personnes vivent à l’année à Bonneval sur Arc. Le tourisme très intelligemment géré par ses habitants, en fait aujourd’hui une station village exemplaire.

Les maisons en pierre avec leur charpente en mélèze et leur toit de lauze, dont certaines datent XVIe siècle, ont été restaurées avec soin. En observant certains balcons, l’on peut remarquer des briquettes de grebon. Ce combustible fait de fumier de brebis séché a un niveau calorifique qui se situe entre le bois et le charbon.

A faire à Bonneval sur Arc

Bonneval sur Arc est une station village avec un beau domaine skiable toujours bien enneigé et surtout des forfaits à un prix très correct par rapport à beaucoup de station ski.

L’été de belles randonnées pour tous les goûts et tous les niveaux.

http://www.france-montagnes.com/station/bonneval-sur-arc

Quelques bonnes adresses

 Un salon de Thé « La Greppa » pour déguster un bon thé et de très bonnes crêpes .

http://www.la-greppa.fr/fr/

Une bonne table « Restaurant La Cabane » des spécialités régionales et de bonnes fondues savoyardes.

Beaucoup de Chambres d’hôtes dans le village, j’ai testé le « chalet la Rosa ». Un joli chalet rénové avec goût dans la pure tradition du village.

http://www.la-rosa.fr/

Un Fromage local

A goûter absolument, le Bleu de Bonneval. Ce fromage fabriqué, à la  coopérative laitière de Haute-Maurienne – Vanoise, à partir de lait de vache est un fromage doux à pâte fondante avec des moisissures bleues.

A Bonneval, vous pouvez le trouver à la coopérative (à côté de l’église).

Le hameau des Ecots

Situé à 4km de Bonneval sur Arc, le hameau de l’Ecot est un incontournable à faire dans les environs. Ce village doit sa célébrité au film de Belle et Sébastien.

Pour le rejoindre, il faut compter environ 1h00 de marche à pied (1h30 en raquettes), avec un dénivelé total de 200m. Mais cette balade familiale permet non seulement de découvrir un authentique et magnifique petit village de haute montagne mais aussi des panoramas à couper le souffle !

La sensation d’être coupé du monde est alors bien réelle. On y a l’impression de se retrouver à une autre époque …

le 3 août 2017

?autoplay=1

La grande Braderie de Chambéry

Elle n’est pas aussi célèbre que celle de Lille mais deux fois par an (les derniers week-ends d’avril et septembre) se tient la grande braderie de Chambéry. Près de 1500 particuliers qui pourront s’inscrire gratuitement, 150 commerçants ouverts, 300 forains et environ 50 000 visiteurs.

Je fais partie de ces gens qui lèvent les yeux au ciel en soupirant «la Braderie, c’était mieux avant». Et pourtant… je continue à attendre ces rendez-vous avec impatience. J’aime la façon dont la ville change totalement de visage pendant 24 heures, j’aime ces étals improbables au détour d’une rue, les habitués qui tiennent le même stand depuis des années. J’aime sentir Chambéry frémir dès le samedi après-midi avec les particuliers qui commencent à délimiter leurs emplacements, les commerçants qui se préparent… Cette ambiance pré-Braderie où on sent qu’il va se passer quelque chose. J’aime l’atmosphère du samedi soir, quand la Braderie n’a pas officiellement commencé mais qu’on vend déjà à la lueur des lampadaires et des lampes torches.

La braderie de Chambéry, c’est le centre-ville fermé à circulation, des particuliers installés dès le samedi soir  boulevard du Théâtre (Éléphants), places du Château, Porte-Reine, de Genève (devant les Halles), de l’Hôtel-de-Ville et du Palais de justice (nouveau) ou avenue De Gaulle (devant la mairie), des commerçants qui déballent sur les trottoirs et les forains qui vont animer la ville avec leurs boniments et leur gouaille.

Pour la chine auprès des particuliers, les meilleures affaires vous les trouverez le samedi soir ou le dimanche à la première heure. La plupart des commerçants commencent à déballer entre 8h30 et 9h00, là aussi il vaut mieux être les premiers.

N’hésitez pas à marchander, faire baisser le prix n’a rien d’une tentative d’extorsion. Ce n’est pas une pratique réservée aux souks marocains ! Discuter du montant fait partie du jeu, c’est même un exercice assez marrant.

Le dimanche soir, après une journée de vente, particuliers et professionnels abandonnent divers objets. Un bon nombre sont encore réutilisables. Avant le passage de la voirie, différentes personnes et associations récupèrent encore ce qu’elles peuvent. A partir de 18h00, une armée d’agents municipaux se déploient dans les rues afin de rendre la ville propre comme un sou neuf.

le 24 avril 2016

Les bijoux GAS

INDIANA

Une boutique de vêtements où vous trouverez des marques comme : Des Petits Hauts, Molly Brocken, Sugar, Poles, W.O, Diego, Essentiel, Gertrude… Attic & Barn. De la créativité avec des collections tendances, originales, et qui sortent des sentiers battus. Le service, le conseil et du temps pour vous aider à trouver la tenue qui vous va voilà pleins de bonnes raisons pour pousser la porte de cette boutique située dans le centre piéton de Chambéry, 11 rue Juiverie.

Chez INDIANA, vous trouverez aussi les bijoux GAS. C’est la qualité des matériaux qui m’avait séduite du laiton recouvert d’or 24 carats ou d’argent pur qui évitent les problèmes d’allergie que l’on peut rencontrer avec les bijoux fantaisies et voilà  comment je suis devenue accro…

Des bijoux superbes, une grande diversité de modèles, de la couleur, un mélange de diverses matières : des strass, de la nacre, de l’émail, des plumes, des pierres semi-précieuses. Des bijoux qui ne se démodent pas et que l’on a toujours beaucoup de plaisir à ressortir.

INDIANA : 11 rue Juiverie, 73000 CHAMBÉRY – www.facebook.com/Indiana-Chambéry

GAS ou la haute fantaisie

Gas bijoux a véritablement su trouver l’équilibre parfait entre les bijoux fantaisie et la joaillerie. J’ai toujours du mal à acheter les premiers car je sais pertinemment que le métal finira par s’oxyder, et les seconds manquent parfois d’originalité et de folie. Et là, on a les deux : la petite touche d’extravagance apportée par le travail d’un créateur, et la pérennité des matériaux.

Les bijoux GAS c’est aussi une mode hippie chic qui est devenue intemporel, les modèles anciens se revendent sur certains sites pratiquement au prix du neuf.

L’histoire commence à St Tropez…

André Gas a commencé à faire des bijoux dans les années 60, après des études de gravure aux Beaux-Arts, Dans les années 70, André Gas commence à vendre ses bijoux sur les plages de Tahiti, du Club 55 ou de la Voile rouge. Les collections de colliers à grigris, faits essentiellement de cristal de roche, de cordes ou de bois se vendent comme des petits pains à une clientèle très « hippie chic ». La première boutique ouvre d’ailleurs en 1971 à Saint-Tropez et demeure encore aujourd’hui le vaisseau amiral.

Un artisan installé à Marseille

Toujours installé  sur les hauteurs de Marseille, l’entreprise qui a traversé plus de quatre décennies fabrique ses bijoux avec 65 artisans : des émailleurs, des maquettistes, des colleuses ou encore des soudeurs, des polisseurs ou des graveurs. Des bijoux en partie fait main, comme dans les maisons de haute couture, des séries limitées et des pièces uniques dans des matières nobles.

Quarante-cinq ans plus tard, André Gas est à la tête d’une des plus importantes sociétés perpétuant l’artisanat tricolore. Vendus dans dix boutiques de prestige à Paris (dans le quartier Vendôme), Saint-Tropez, New York, Milan et 250 autres points de vente dans le monde.

En revanche, il a conservé son credo :  » Je ne fais jamais de soldes « . Un choix marketing rendu possible par une politique de flux tendu.

Des modèles phares

Parmi ses créations, les boucles d’oreilles Byzance restent l’un des modèles phares souvent réédité. On trouve également des colliers, des bagues et bracelets agrémentés de pierres qu’André Gas ramène de ses voyages en Asie, au Brésil ou encore au Mexique. Pampilles, talismans et breloques sont les éléments qui font tout le charme de ces bijoux au style bourgeois-bohême chic.

Mais la rançon du succès c’est la contrefaçon. André GAS a intenté plusieurs procès à de grandes enseignes, comme H & M, pour contrefaçon.

http://www.gasbijoux.com/
?autoplay=1

le 20 avril 2016

LE COMPTOIR DE MATHILDE A CHAMBERY

A l’angle de la Rue de Boigne et de la place Saint Léger, une nouvelle boutique « Le Comptoir de Mathilde » vient d’ouvrir à Chambéry. Une échoppe aux parfums d’antans avec un look des années 50. Des étagères réalisées à partir d’anciennes caisses à pommes,  du mobilier chiné et pour parfaire ce décor en haut des étagères des objets d’autrefois.

Restaurée et pensée dans le respect de l’harmonie avec la ville, la nouvelle  boutique chambérienne s’est vu remettre un Prix d’honneur par la Société des Amis du Vieux Chambéry.

Histoire d’un concept

Richard Fournier, fils et petit-fils de chocolatier, et son épouse Marielle sont des nostalgiques des gourmandises d’antan. Pour la petite histoire, Mathilde est le prénom de la grand-mère de Richard Fournier.

L’histoire commence en 2004 à Nyons, avec une boutique d’épicerie fine. En 2007, l’enseigne déménage à Tulette et le concept s’affine. 2012, 3200m2 d’ateliers voient le jour et produisent plus de 90% des produits proposés. Des produits de qualité, un esprit made in France, et un sens aigu du marketing et du commerce, la réussite du concept est entière.

Le Comptoir de Mathilde met un point d’honneur à pousser son éthique jusque dans l’aménagement de ses boutiques. Installée dans les centres villes de 35 communes aux quatre coins de la France et de l’Europe, la marque œuvre pour que chacune de ses enseignes se fonde dans le décor, en valorisant le patrimoine local et historique.

Qu’allez-vous trouver dans la boutique

Du chocolat de grignotage avec des formes créatives, des tablettes de chocolat à casser, de la pâte à tartiner haut de gamme et les babas au rhum en pot. Des alcools colorés, liqueurs et apéritifs originaux. Des condiments, avec notamment les moutardes les huiles et vinaigres aromatisées, les sels et poivres du monde. Des produits qui sentent bon la Provence comme la tapenade, l’olivade, et diverses Sauces & Délices à tartiner et aussi du foie gras du Sud-Ouest.

Les produits Stars

Les pâtes à tartiner d’antan ou les babas au rhum, petits savarins en forme de bouchon imbibés de sirop à base de Rhum, Grand Marnier ou limoncello, présentés dans des bocaux en verre. Des cuillères chocolatées à tremper dans du lait fourni sur place pour se faire un chocolat chaud à l’ancienne.

Merci à Franck pour avoir accepté de me fournir ces belles photos,

Merci à Marielle et Richard Fournier pour m’avoir fourni la documentation pour écrire cet article.

Le 16 janvier 2016

?autoplay=1

Le marché : mes adresses

Les Jardins du Nant Bruyant

Je commence systématiquement par l’achat des légumes. Ces légumes viennent directement de l’exploitation «Les Jardins du Nant Bruyant» à la Motte Servolex. Leur stand se trouve rue de Maistre en face de la pharmacie Thercinet.

Tous leurs légumes sont excellents mais pour moi c’est leur mesclun qui mérite la palme d’or.

Vous pouvez également vous rendre sur leur exploitation : 142 rue du Curé Jacquier / Motte Servolex le lundi et vendredi après-midi.

Arômes d’Italie

Ensuite direction «Arômes d’Italie» à l’intérieur des Halles pour faire le plein de produits made in Italy. Une adresse où vous ne trouverez que des bons produits que ce soit la charcuterie, le fromage, les pâtes, les fruits secs etc…En prime vous aurez des conseils pour cuisiner comme en Italie.

le 25 juillet 2015

Le marché de chambery

Dès le XIème siècle, les premières mentions relatives à Chambéry attestent la présence d’un marché, élément déterminant dans le développement de la ville. Les Halles, complètement transformées, perpétue ces rendez-vous entre producteurs et consommateurs en plein centre ville.

Histoire des Halles

Le bâtiment actuel en béton armé est une construction qui débuta en 1939 et qui se poursuivra jusqu’à 1945 pour cause de guerre. Depuis 1970, la question se posait de le conserver ou non. Finalement la ville a choisi de le restaurer et de l’agrandir.

En 2011, les nouvelles Halles sont inaugurées, il ne s’agit pas seulement d’un marché couvert mais aussi d’un petit centre commercial accueillant onze boutiques, dont un cinéma.

Le marché

Les Halles et les producteurs sur la Place de Genève sont présents 4 jours par semaine, mais c’est le samedi que le marché est à son apogée pour la diversité des commerçants, des producteurs et pour sa fréquentation. Un grand marché ou vous trouverez des produits frais, des fruits et légumes du terroir, du poisson, de la viande d’éleveur de la région Mais également des produits exotiques, des épices, des plats tout préparés et des fleurs …

Prenez votre temps pour flâner entre les étals, pour vous imprégner de cette ambiance particulière, des odeurs, de cette agitation et de cette convivialité. C’est un monde un peu hors du temps que vous aller découvrir en faisant vos emplettes…Attardez-vous sur les terrasses tout autour du marché pour un café tôt le matin ou pour l’apéritif, c’est d’ailleurs mon créneau préféré.

http://www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/marche-des-halles-de-chambery/119128

Le 25 juillet 2015

Le café de Paris

Une belle situation en plein centre-ville, à deux pas de la Fontaine des Eléphants et à côté de l’hôtel de ville.

Le Café de Paris dispose d’un décor charmant, une grande salle de bar avec un comptoir en acajou, un mobilier confortable, et une belle fresque murale qui lui donnent ce cachet si particulier. Une salle à l’étage dédiée aux repas du midi. Une terrasse doublée d’une vaste et belle véranda.

Une institution chambérienne, où le tout Chambéry se retrouve pour le café, l’apéro, le déjeuner ou une pause gourmande.

Une vraie brasserie où l’on se retrouve dans une vraie ambiance de bistrot parisien. Une excellente cuisine traditionnelle qui s’appuie sur une jolie sélection de ses produits  avec un excellent rapport qualité prix ce qui explique ces habitués…

La cuisine est simple,  les plats du jour savoureux et copieux… De belles salades et d’excellents desserts.

Et pour vos goûters, des crêpes et des glaces à damner un saint.

Mais surtout Un accueil très agréable et un service professionnel aux petits oignons.

le 28 avril 2015

Ô PERVENCHES

  • Noix de Saint Jacques
  • Tranche épaisse de Saumon cuit au sel
  • Magret de canard au miel de Savoie
  • Dos de Cabillaud rôti
  • Filet de Truite de l’Isère aux amandes torréfiées
  • Gratin Dauphinois
  • Verrine d'ananas au Rhum ambré
  • gros macaron glace à la mangue

Vous êtes à 1 km de Chambéry, et pourtant en pleine campagne. Ici, vous comprendrez pourquoi Jean-Jacques Rousseau a tant aimé les Charmettes. En effet la Maison des Charmettes, où vécu Jean-Jacques Rousseau avec Madame de Warens est à quelques mètres.

Dans les confessions, Jean-Jacques parlera des moments agréables liés à la vue des pervenches sur le chemin des Charmettes.

Ô Pervenches, un bel endroit…

Pour un repas entre amis, pour fêter un évènement, pour un dîner en amoureux voilà un restaurant où vous passerez un moment délicieux dans un environnement qui donne l’impression d’être toujours dans la campagne savoyarde du 18ème siècle. Un établissement tout à fait charmant avec une cuisine « maison »  raffinée et des prix plus que raisonnables.

Un régal pour les yeux et les papilles…

Des menus de 21 € à 46 €, des assiettes bien présentés et des plats délicieux. J’ai goûté :

  • Les Saint-Jacques poêlées, velouté de potimarron,
  • Le dos de Cabillaud rôti
  • Macaron géant glace à la mangue.

A part, vous conseillez d’essayer… je ne peux rien ajouter.

Quelques photos pour vous faire saliver.

Je remercie Jérôme et Pauline REGOTTAZ pour m’avoir autorisé à faire des photos et cet article.

Le 25 février 2015

Restaurant l’Altédia

l’Altédia : un hôtel 3 étoiles, un hôtel 2 étoiles et un restaurant voilà un beau complexe sur la commune de Barby.

Un restaurant que je vous recommande, bien que situé en dehors de Chambéry, l’accès est très facile, avec un grand parking gratuit où vous trouverez sans difficulté une place.

Un décor moderne mais qui fait la part belle au bois, avec des espaces cosy tout est beau les tables, les chaises, le carrelage. Une décoration originale qui mélange le moderne avec des touches classiques, de l’espace entre chaque table… un endroit où l’on se sent bien.

Je l’ai également testé la terrasse qui est très agréable et contrairement à ce que l’on pourrait penser par rapport à la proximité de la VRU, on n’entend aucun bruit.

Si vous êtes à la recherche d’une adresse pour vos repas de famille n’hésitez pas. A la belle saison vous pourrez prendre l’apéritif sur la terrasse et ensuite vous installer dans un des salons, les ambiances sont différentes à vous de choisir selon vos goûts.

Suite…

Older Posts »