La capitale lombarde accueille durant six mois 145 pays autour du thème « Nourrir la planète, Energie pour la vie ».

La pointe de l’innovation

Près de 4 milliards d’euros d’investissement pour ce site pharaonique  de 110 hectares. Il a été bâti sur le modèle d’une cité romaine high-tech autour d’un axe central d’1,1 km. De chaque côté, les pavillons à l’architecture et au design toujours plus délirants (Norman Foster a notamment signé la structure dédiée aux Emirats Arabes Unis).  Des pavillons consacrés aux produits (riz, cacao, cafés, fruits et légumes…) et aux zones géographiques de production.

Délirant

Un supermarché du futur hyper-connecté, des pots de Nutella géants, d’improbables jardins suspendus sur des vaisseaux design. Mais également l’omniprésence de McDonald’s, Coca Cola ou Ferrero…

Le pavillon France

S’inspirant des halles de marché, le pavillon français, de 2 000 m² est construit en bois re-montable du Jura. Il présente une agriculture qui allie recherche de pointe, amélioration de la sécurité alimentaire, respect de la qualité et du patrimoine gastronomique. A l’entrée un jardin potager avec légumes, arbres fruitiers et vignes. A l’intérieur, une espace dédié à la région Rhône Alpes avec des produits de notre Savoie.

Générosité

Des tirelires géantes ont été installées devant le pavillon du Népal malheureusement fermé.

Visite virtuelle sur le site sur http://virtual.expo2015.org/?language=FR

Le 14 juin 2015