A l’angle de la Rue de Boigne et de la place Saint Léger, une nouvelle boutique « Le Comptoir de Mathilde » vient d’ouvrir à Chambéry. Une échoppe aux parfums d’antans avec un look des années 50. Des étagères réalisées à partir d’anciennes caisses à pommes,  du mobilier chiné et pour parfaire ce décor en haut des étagères des objets d’autrefois.

Restaurée et pensée dans le respect de l’harmonie avec la ville, la nouvelle  boutique chambérienne s’est vu remettre un Prix d’honneur par la Société des Amis du Vieux Chambéry.

Histoire d’un concept

Richard Fournier, fils et petit-fils de chocolatier, et son épouse Marielle sont des nostalgiques des gourmandises d’antan. Pour la petite histoire, Mathilde est le prénom de la grand-mère de Richard Fournier.

L’histoire commence en 2004 à Nyons, avec une boutique d’épicerie fine. En 2007, l’enseigne déménage à Tulette et le concept s’affine. 2012, 3200m2 d’ateliers voient le jour et produisent plus de 90% des produits proposés. Des produits de qualité, un esprit made in France, et un sens aigu du marketing et du commerce, la réussite du concept est entière.

Le Comptoir de Mathilde met un point d’honneur à pousser son éthique jusque dans l’aménagement de ses boutiques. Installée dans les centres villes de 35 communes aux quatre coins de la France et de l’Europe, la marque œuvre pour que chacune de ses enseignes se fonde dans le décor, en valorisant le patrimoine local et historique.

Qu’allez-vous trouver dans la boutique

Du chocolat de grignotage avec des formes créatives, des tablettes de chocolat à casser, de la pâte à tartiner haut de gamme et les babas au rhum en pot. Des alcools colorés, liqueurs et apéritifs originaux. Des condiments, avec notamment les moutardes les huiles et vinaigres aromatisées, les sels et poivres du monde. Des produits qui sentent bon la Provence comme la tapenade, l’olivade, et diverses Sauces & Délices à tartiner et aussi du foie gras du Sud-Ouest.

Les produits Stars

Les pâtes à tartiner d’antan ou les babas au rhum, petits savarins en forme de bouchon imbibés de sirop à base de Rhum, Grand Marnier ou limoncello, présentés dans des bocaux en verre. Des cuillères chocolatées à tremper dans du lait fourni sur place pour se faire un chocolat chaud à l’ancienne.

Merci à Franck pour avoir accepté de me fournir ces belles photos,

Merci à Marielle et Richard Fournier pour m’avoir fourni la documentation pour écrire cet article.

Le 16 janvier 2016

?autoplay=1