En deux semaines, j’ai eu l’occasion d’arpenter la ville en long, en large et en travers, je vous propose un petit récit de ces déambulations mais d’après des Français installés dans cette ville… Montréal c’est surtout une atmosphère.

Le premier adjectif qui me vient c’est « grand »!! est-ce suffisamment explicite, je peux rajouter assez démesuré comparé à la France. C’est un peu comme si les quartiers représentaient des petits villages.

Réputée pour être une ville culturelle et historique, Montréal attire beaucoup de touristes et d’expatriés. Ses gratte-ciels et ses larges avenues lui donnent un petit air de grande ville américaine.

Il faut prendre ses marques et ce n’est pas vraiment facile avec le décalage horaire et le changement de nourriture, les fruits et légumes sont pour la plupart importés des USA, mais il est possible de trouver du « made in Québec » sur les marchés.

Je n’ai jamais vu une aussi grande concentration au mètre carré de snack, resto et autres starbucks. Ce qui est assez frappant c’est que l’on peut trouver tout ce que l’on veut à n’importe quelle heure et même le dimanche, certains dépanneurs (sorte d’épicerie) sont ouverts 24 heures sur 24.

D’un autre côté, vous trouverez à Montréal beaucoup d’épiceries bio, des poubelles de trie sélectif un peu partout, des friperies et vous pourrez assister à des cours de yoga en plein air.

Montréal et le Québec c’est aussi les brunchs, la Poutine (Ah la  poutine : des frites avec un fromage québécois et du jus de viande…), les taxes TPS/TVQ, c’est un peu notre TVA mais tous les prix sont indiqué hors taxe donc il faut toujours rajouter  environ15% et les SAQ, magasins d’état, pour acheter le vin et l’alcool. On trouve des SAQ dans tous les quartiers mais pour nous français les prix sont simplement indécents.

Boulevard Saint Laurent « La Main»

Long de 11 km, le boulevard Saint-Laurent est le berceau de l’immigration à Montréal. A partir de 1880, les nouveaux arrivants s’installent, selon leur appartenance culturelle,  dans le quartier chinois, le quartier des spectacles, le secteur juif et portugais, la Petite Patrie, le plateau et la Petite Italie.

Quartier du plateau du Mont Royal

C’est dans ce quartier que nous avons posé nos valises. Ancien quartier ouvrier, c’est paraît-il le quartier Français, un peu bobo, branché, créatif et chic. Il s’articule le long de l’avenue du Mont-Royal avec ses bars à la fois branché et relax. Ce quartier a aussi un côté bucolique avec ses petites rues transversales, calmes et arborées, jalonnées de maisons avec les escaliers extérieurs à l’architecture étonnante et aux couleurs « atypique ».

Le street-art sur le Plateau

Au hasard des rues et des passages, on tombe sur plein de fresques de street-art.

Tous les ans, au mois de juin, il y  d’ailleurs un festival de street-art, le Festival Mural, avec des artistes qui dessinent des fresques dans la rue devant le public.

Les Friperies sur le plateau

C’est du côté du Mile End, que j’ai magasiné dans les friperies. Rien à voir avec les friperies que l’on peut voir en France, il s’agit de boutiques bien agencées où il est agréable de fouiner. Les fans de friperies et vêtement vintage seront aux anges à Montréal, car les boutiques sont de véritables cavernes d’Ali Baba. Pour quelques dollars, on peut dénicher du beau. Voici quelques adresses :

  • Kitsch ‘n’ Swell 3968 Boulevard St-Laurent
  • Friperie St. Laurent 3976, boulevard St. Laurent
  • La (Found)erie Friperie Vintage 6596 Bd St Laurent,
  • Les Folles Alliées 365 Avenue du Mont-Royal Est
  • Kilo Fripe 3800 boul. Saint-Laurent
  • Boutique Vintage Eva B. 2015, boulevard St. Laurent

Le Centre ville : La rue Sainte-Catherine

C’est une des principales rues commerçantes de Montréal, c’est un peu comme la rue de Rivoli à Paris, avec les magasins des grandes enseignes internationales. Dans la partie Ouest, (entre la rue Saint-Hubert et la rue Papineau) se situe le quartier gay de Montréal, qu’on appelle aussi le Village.

La ville souterraine

C’est un peu un fantasme quand on arrive à Montréal… On a forcément entendu parler de la ville souterraine et de ses kilomètres de tunnels qui permettent aux habitants de traverser la ville bien au chaud pendant l’hiver glacial. En fait c’est un peu abusif de parler d’une « ville », mais c’est vrai que le RESO, c’est son nom, est le plus grand réseau souterrain du monde, avec plus de 30km de galeries avec des magasins, des restos, des cinémas, le tout relié au métro.

On nous avait prévenus «aucun intérêt », c’est un peu par hasard, que nous nous sommes retrouvés dans une galerie et nous en sommes vite sortis à part des magasins, toujours des magasins… rien d’intéressant à voir.

Les marchés de Montréal : Jean Talon

Beaucoup de marchés à Montréal, ce sont des lieux ouverts en permanence. Situé dans le quartier de la Petite Italie, le marché Jean Talon est sans doute l’un des plus beaux et le plus populaire. Il a la forme d’une grande place rectangulaire entourée de petits commerces.

L’endroit lui-même n’est pas très joli, mais vous pouvez y trouver une grande quantité de légumes, de plantes et de fruits qui sont très bien présentés souvent dans des barquettes.

Il y a des stands dédiés aux spécialités du Québec comme le miel et les produits dérivés de l’érable.

Le 1er novembre 2016