Partout l’automne est mélancolique, chargé du regret de ce qui s’en va et de la menace de ce qui s’en vientMaria Chapdelaine par Louis Hémon

L’automne qui s’est installé un peu trop vite m’a donné envie d’une escapade en  Corse.  Quitter la grisaille, la pluie, la morosité de l’automne pour se retrouver sous le soleil Corse… quel dépaysement.

Ajaccio

La première chose que vous verrez d’Ajaccio en arrivant par bateau ou par avion c’est son golf magnifique, souvent comparé à la baie de Naples.

A peine arrivé, j’ai demandé à mon amie une visite guidée de la ville. Nous avons déambulé dans les rues commerçantes et j’ai été impressionnée par la quantité de magasins pour une ville de cette taille. Vous trouverez toutes les chaînes de magasins comme Promod, Etam, camaieu… mais beaucoup de très belles boutiques comme Claudie Pierlot, Sandro, Pablo, Longchamp, Lancel mais aussi de superbes boutiques multimarques que ce soit pour les sacs, les chaussures et les vêtements.

Nous avons également visité la vielle ville et j’ai trouvé un charme fou aux façades anciennes qui s’effritent.

Impossible de ne pas visiter les monuments consacrés à l’idole local Napoléon Bonaparte, voici quelques uns des incontournables :

  • Monument de la place du Casone
  • Le Musée de la MaisonBonaparte (maison dans laquelle il naquit et vécut)
  • La chapelle impériale qui abrite les sépultures de ses parents, ainsi que de ses frères et sœurs.
  • Cathédrale Santa Maria Assunta dans laquelle Napoléon a été baptisé.
  • Le musée Fesch (oncle de Napoléon)qui abrite une importante collection de peintures italiennes de la Renaissance.

Ajaccio et Napoléon Bonaparte

Napoléon Bonaparte naquit à Ajaccio le 15 août 1769. Après avoir été de fervents paolistes, les Bonaparte se rallièrent au parti français. C’est pourquoi, en 1794 la mère de Napoléon dut fuir sur le continent avec ses enfants, tandis que la  » casa Bonaparte  » était brûlée par les partisans de Pascal Paoli.

C’est en 1797, Napoléon déjà célèbre, que la famille Bonaparte rentra à Ajaccio pour donner à la maison natale de l’Empereur l’aspect qu’on lui voit aujourd’hui.

 C’est à Napoléon III que l’on doit l’embellissement de la ville et le culte d’Ajaccio pour Napoléon Bonaparte.

 Quelques emplettes

Si vous avez envie de ramener des souvenirs surtout pas d’hésitation… foncez sur les produits du terroir fromage, charcuterie, vin, bière et confiture.

Les confitures corses sont parmi les meilleures, j’ai craqué pour la confiture ANATRA… mais les pots sont restés à Ajaccio, j’avais oublié que je n’avais qu’un bagage cabinet impossible de ramener des pots de 200 grammes.

A l’épicerie fine U CINTU / Portoccio, j’ai trouvé de pots de 100 grammes. Une adresse que je vous conseille pour l’accueil, la gentillesse et la bonne humeur.

http://www.ucintu.fr/

Merci à Marie et Bruno de m’avoir accueilli et de m’avoir servi de guide, vous me faites aimer toujours un peu plus la Corse.

Le 21 octobre 2015