Un lieu de passage

Accessible  uniquement par des cols : Col du Télégraphe, Col du Galibier, Col de la Ponsonnière, Col des Rochilles… entouré de montagnes prestigieuses comme les Aiguilles d’Arve, les Cerces ou le Thabor, Valloire a toujours été un des principaux lieux de passage entre la France et la Savoie. Cet axe sera de tout temps utilisé par les colporteurs et les contrebandiers (notamment du sel) et va devenir un lieu de passage, d’échange et de commerce.

Egalement lieu de passage des armées, le Fort du Télégraphe est construit entre 1885 et 1890, des baraquements sont créés aux Rochilles entre 1902 et 1907 et un blockhaus au Galibier en septembre 1944.

Valloire et le Tourisme

A la fin du 19ème siècle, Valloire est déjà renommé pour l’Alpinisme

C’est grâce à l’armée, en entraînement à Valloire, que les jeunes Valloirins découvrent ce nouveau sport le ski. En 1905 le premier ski-club voit le jour, les membres ne pratiquaient que du ski de randonnée, étant donné qu’il n’y avait aucune remontée. Le tour de France de 1911 va donner un nouvel élan au tourisme. A cette époque, Valloire n’est encore qu’un gros village montagnard avec une population rurale cultivant la terre.

Beaucoup de Lyonnais et de Parisiens vont prendre l’habitude de venir à Valloire et le tourisme s’intensifie d’années en années. Dans les années 20, alors que les remontées poussent comme des champignons au Revard, ou à Megève, le village est fréquenté par les amoureux de la montagne, mais il n’y a aucune structure touristique.

Grâce à sa proximité avec la gare de St Michel de Maurienne, le CAF (club Alpin Français) va choisir Valloire et lancer la station. En 1935, on crée le syndicat d’initiative pour faire la promotion de la station et en 1936 Gabriel Julliard, pionnier de la station, installe les premières remontées.

On compte alors une dizaine d’hôtels, des pensions et de nombreux meublés. Valloire devient le paradis des skieurs, car on y trouve neige et soleil. La seconde guerre mondiale ralentit sa croissance mais la station fut relancée dès la fin de la guerre en 1945.

Valloire devient une grande station à partir des années 1960, et même la plus grande de Maurienne.

Une station village

Valloire est une station-village. On vous l’a dit, on vous l’a vendu… et pourtant vous ne verrez pas ici que des maisons anciennes regroupées autour de son église.

Vous y trouverez naturellement des bâtisses typiquement Valloirinches, avec leurs greniers séparés, leurs cadrans solaires, leur crépi vieillissant et une des plus belles églises baroques de la Savoie. De très beaux hameaux Bonnenuit, Poingt-Ravier et l’Archaz qui ont conservés leur charme d’antan loin de la pression immobilière.

Mais vous verrez, tout autour de vous, une station de ski  avec ses gros chalets maladroits, ses tentatives architecturales qu’on finit par aimer aussi, ses toits plats hérités des années 60, ses petites barres d’immeubles… pas trop hautes, pas trop moches. Un village où se lit les pages de l’histoire du ski, des maisons qui témoignent des activités, des métiers, du climat, des modes de vie des Valloirins.

Mais Valloire est un village, un vrai, avec ses gens qui restent après l’hiver.

Sculpture sur glace, sculpture sur neige

En janvier deux animations importantes qui ont acquis leurs lettres de noblesse le concours de sculptures sur glace et le concours de sculptures sur neige.

En 2016, le 25ème concours de Sculptures sur Glace s’est déroulé durant 4 jours sur le plateau des Verneys. Le concours de sculpture sur neige fêtait cette année ses 33 ans. Des sculptures présentées dans un espace réservé aux piétons dans le centre de la station.

Un restaurant d’altitude « Les Mérégers »

Le plaisir du ski c’est aussi déjeuner dans un restaurant d’altitude. Des panneaux qui nous vantait une certaine idée du paradis… une vue majestueuse, une belle terrasse, un bon repas oui cela pouvait ressembler à l’idée que l’on se fait du paradis.

Un établissement situé à 2122m d’altitude sur la piste bleue « Les Selles ». Vous dégusterez des plats de chez nous, des pizzas cuites au feu de bois, un rapport prix qualité qui ne vous laissera pas un goût amer comme certaines usines à touristes.

http://www.valloire.net/fr/il4-restaurant,hiver_i371494-les-meregers.aspx

http://modermarcherbouger.fr/une-randonnee-valloire/

le 27 janvier 2016