Le Savoyard Claude Martin émigre en Argentine. Après avoir fait fortune, en fondant une chaîne de boulangerie il revient à Chambéry en 1874. Il achète en 1896 l’ancienne « villa Maurice ».

Cette magnifique villa située dans le secteur de la Moutarde alors vierge de tout habitat  sera remaniée en 1910 par son épouse.

En effet, Claude Martin est décédé en 1906 il ne verra pas la fin des travaux de son hôtel particulier. Cet hôtel est situé en face de la fontaine des Eléphants au début de la rue qui porte son nom et abrite aujourd’hui la Caisse d’Epargne.

C’est l’architecte Eugène Pierron qui sera chargé de cette transformation. On lui doit l’ajout de la tourelle avec un couronnement original.

L’architecte s’est surtout exprimé avec la construction de la maison du gardien et des communs qui présentent des toits rustiques et de larges auvents. Cette architecture d’un style régionaliste anglais, issue de la mode des cottages était très en vogue début du XXe siècle.

La maison du gardien présente une architecture à la stéréotomie particulière. L’emploi d’une polychromie se réduit à quelques bandes continues de briques polychromes sur la tourelle.

La forme du bâtiment des communs est aussi héritée des conceptions des architectes anglais. Il s’agit d’une structure fonctionnelle au décor domestique qui s’organise sur un plan en Y qui, en multipliant les façades, permet un contact avec le paysage environnant.

Cette villa m’a rappelé les villas mexicaines que l’on peut voir à Barcelonnette (Vallée de l’Ubaye).

 Comment s’y rendre :

  • Prendre la montée de la Moutarde au rond point de la piscine découverte.
  • Au rond point en haut de la Moutarde, prendre sur votre gauche la Rue Argentine.
  • Descendre la Rue Argentine, au bas de cette rue sur votre gauche vous verrez la villa Argentine.

Il s’agit d’une propriété privée mais j’ai pu rentrer dans la cour sans problème pour admirer les façades.

Le 15 mars 2015