L’histoire des vins de Bordeaux commence au 1er siècle après Jésus Christ avec l’apparition du Vitis Biturica qui est l’ancêtre du Cabernet.

Pendant la période anglaise, les Bordelais monnayent leur loyauté contre des privilèges fiscaux et commerciaux. Ces privilèges royaux permettent d’approvisionner généreusement l’Angleterre en «claret» (sorte de rosé foncé ancêtre des bordeaux rouges).

Au 17ème siècle, les hollandais vont s’intéresser aux vins de Bordeaux et stimuler la création des premiers grands vins dont le célèbre « Ho-Bryan » (Haut-Brion), ils développent les aspects techniques (cépages, travail des sols pour améliorer la qualité).

L’apparition de grands crus propres à la région bordelaise date du XVIIIe siècle.

Aujourd’hui, 97% de la production du bordelais est commercialisée sous AOC.

La cité du vin

Ouvert en juin 2016, ce bâtiment futuriste sur les bords de la Garonne se revendique comme le plus grand musée du monde consacré au vin. Un bâtiment de 8 étages dont 4 étages à la disposition du public.

Le rez-de-chaussée et le 1er étage sont accessibles sans billet. C’est la mauvaise nouvelle du jour… le prix de l’entrée est de 20 euros (10% de remise avec le city pass), mais vous en aurez pour votre argent et cerise sur le gâteau vous aurez droit de déguster un verre de vin au 8ème étage.

Nous avons commencé la visite par le 2ème étage, ensuite l’exposition temporaire au 1er étage, direction le rez-de-chaussée pour grimper, avec l’ascenseur, au Belvédère.

Le 2ème étage-Le parcours permanent :

Muni d’un outil unique au monde « le compagnon de voyage », un casque auditif et interactif qui se déclenche à proximité de chacune des étapes, c’est sur 3000 m2 et que vous allez être immergés dans l’univers du vin.

Tour du monde des vignobles avec la projection, sur 3 écrans géants et le sol, d’images des vignobles.

Parmi les incontournables du parcours « la table des terroirs », une table tactile qui présente 50 vignerons, leur travail, leur propriété.

Le « Buffet des 5 sens » de jolis cloches pour sensibiliser votre odorat et votre vue au décryptage des odeurs et des couleurs.

L’animation « A bord » qui permet d’embarquer virtuellement sur un bateau pour une traversée des mers aux côtés des marchands de vins.

Au total c’est 19 espaces thématiques qui vous sont proposés. Prévoyez au moins une demi-journée, car le temps file très vite …

1er étage :

La première exposition est consacrée à la photographe Isabelle Rozenbaum qui présente 88 photos sur le chantier de la cité du vin.

Le Rez-de-chaussée-La Cave de Latitude20 :

C’est une véritable cave d’Ali Baba avec ses 14 500 bouteilles dont 120 crus de Bordeaux, 130 vins de France, 500 vins du monde et des prix allant de 5 € à 2590 €. Des vins qui viennent de plus de 70 pays, comme du vin de Syrie, d’Ethiopie, de Namibie, du Pérou, de Bali ou encore de Tahiti.

Pour l’anecdote, il y a du vin de Savoie une bouteille de Jacquère… oups j’ai oublié le nom du propriétaire.

Le 8ème étage-Le Belvédère :

A 35 mètres de haut ! La vue sur Bordeaux est à couper le souffle et vous donnera l’occasion d’admirer le fleuve et la mutation du quartier. Inclus dans le billet, une dégustation d’un vin parmi une sélection de 20 vins du monde.

http://www.laciteduvin.com/fr
?autoplay=1

Saint Emilion

A 45 minutes de Bordeaux, le village médiéval de Saint Emilion est internationalement connu pour ses vins. C’est le premier vignoble à avoir été classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre de  » paysage culturel « . Mais Saint Emilion c’est aussi un très beau village construit en amphithéâtre, où la lumière sait mettre en valeur les belles et vieilles pierres. La cité possède plusieurs monuments L’église monolithe, l’église collégiale avec son cloître, le cloître des Cordeliers, la tour du château du Roy que l’on peut visiter. Nous avons arpenté ses ruelles et à chaque tournant une découverte : une belle maison, un lavoir et des escaliers. Nous nous sommes également promenés dans le vignoble et la beauté des paysages est digne de sa réputation.

Difficile de résister à l’achat de quelques bonnes bouteilles,  des cavistes en veux-tu en voilà… normal nous sommes dans un des temples de Bacchus.

Nous avons pris le Tuk-Tuk Tour de la gare à Saint Emilion. Ils proposent également des visites commentées « La route des Grands Crus », un moyen  de locomotion insolite pour ménager vos pieds.

http://www.saint-emilion-tourisme.com/fr/3-que-hacer/21-unesco/207-saint-emilion-tuk-tuk-tour.html

Le 17 août 2016